207 SQUADRON ROYAL AIR FORCE HISTORY

MARGNY COMMEMORATION

Les Opérations sur Revigny-sur-Ornain July 1944

par Ron Winton (click English for version in English)

La ville de Revigny est située sur les bords de l'Ornain dans le département de la Marne, à 80km au sud-est de Reims. Bien que de taille modeste, elle pouvait s'enorgueillir d'être un très important nœud ferroviaire qui se trouvait placé sur la route directe reliant la Ruhr au nord-est de la France, et les allemands en ont tiré pleinement parti pour alimenter en armes les zones de combat. Pour cette raison, il devenait vital de le détruire. La première opération pour mener à bien cette destruction fut entreprise dans la nuit du 12 au 13 juillet par le 1er "Bomber Group" basé dans le nord du Lincolnshire. Mais, en raison des mauvaises conditions météorologiques, elle fut considérée comme un échec. On déplora la perte de 10 Lancasters.

Les opérations décidées par "Bomber Command" contre des cibles à l'intérieur des pays occupés devaient, de toute évidence, se dérouler dans des conditions idéales pour éviter de lourds dommages parmi les populations civiles. Au cas où une cible ne pouvait pas être parfaitement identifiée, marquée et attaquée avec succès, les pilotes avaient l'ordre de retourner à leur base avec leur chargement de bombes. La deuxième opération fut de nouveau conduite par le 1er "Bomber Group", mais, cette fois, soutenu par le 8ème "Pathfinder Group". Une fois de plus, le mauvais temps empêcha la réussite de l'opération. Sept autres Lancasters furent perdus.

Après ces deux tentatives contre la même cible dans une si courte période de temps, il devint évident aux yeux des Allemands qu'elle était considerée par "Bomber Command" comme une cible importante et que le but était de la détruire, ce qui les aurait privés d'une importante liaison ferroviaire. Pour cette raison, les défenses anti-aériennes ainsi que le nombre des avions de chasse furent considérablement augmentés.

Ce fut alors au tour du 5ème "Bomber Group" basé dans le sud du Lincolnshire et considéré comme étant le spécialiste des "Bomber Groups" de tenter sa chance. La troisième opération était prévue dans la nuit du 18/19 juillet. L'ensemble comprenait 110 Lancasters, 5 Mosquitoes "pathfinders" et marqueurs de cible et un P38 Lightning (le bombardier "maître"). Les conditions météorologiques s'étaient largement améliorées et les prises de vue rapportées suite à une mission de reconnaissance aérienne démontrèrent la réussite complète de l'opération. Malheureusement, en raison de l'augmentation des défenses allemandes, 24 Lancasters furent perdus. Des 9 Lancasters composant les forces d'attaque du 207ème escadron, 3 furent perdus, un tiers de ses éléments, provoquant la mort de 19 hommes. Deux hommes survécurent et réussirent à s'échapper sans être faits prisonniers.

Les membres des équipages des Lancasters perdus du 207ème Escadron étaient:

ME681 EM-T: L'équipage en était à sa 4ème opération
Pilot: Flying Officer Norman L Weekes
Flight Engineer: Sergeant Robert G Lappin
Navigator: Flight Sergeant Alwyn ES Holt
Bomb Aimer: Flying Officer Lloyd R Fennell (RCAF)
Wireless Operator: Sergeant James A Findlay
Air Gunner (Mid Upper): Sergeant Francis DP Longman
Air Gunner (Rear): Sergeant Keith Paine

Le Lancaster avait décollé de Spilsby à 22H59. Il fut abattu par un "nightfighter" sur le trajet aller à 01H21 et s'écrasa dans un champ près de Margny (Marne). Tous les membres de l'équipage furent tués. Ils sont enterrés au cimetière communal de Margny. Membres de l'Association du 207ème Escadron de la RAF visiteront le cimetière le 21 juillet pour une cérémonie commémorative et pour dévoiler un mémorial qui porte l'emblème de l'escadron.

ME614 EM-E : L'équipage en était à sa 13ème opération
Pilot: Flying Officer Jesse G Dallen
Flight Engineer:Sergeant William Shaw
Navigator: Warrant Officer 2 Albert J Williamson (RCAF)
Bomb Aimer: Flight Sergeant Leonard Aitken (evaded)
Wireless Operator: Sergeant Bertie Woodward
Air Gunner (Mid Upper): Sergeant Francis B Smith
Air Gunner (Rear): Sergeant Douglas Wensley

Le Lancaster avait décollé de Spilsby à 22H51. On pense qu'il fut atteint sur le trajet aller par la Flak et s'écrasa entre Lignon (Marne) et le village tout proche de Margerie-Hancourt, à 20km au sud-sud-ouest de Vitry-Le-François. Le Flying Officer Dallen est honoré au mémorial de la RAF à Runnymede. Quatre des membres de l'équipage sont enterrés au cimetière de Margerie-Hancourt. Le sergent Wensley repose au cimetière de l'église de Lignon.

PD210 EM-C : L'équipage en était à sa 6ème opération
Pilot: Flying Officer William Ross McNaughton
Flight Engineer: Sergeant Alfred Supkovitch
Navigator: Flight Sergeant John Hague
Bomb Aimer: Flying Officer Rowland Tibbs
Wireless Operator: Sergeant John K Chapple (evaded)
Air Gunner (Mid Upper): Sergeant Charles Higgins
Air Gunner (Rear): Sergeant Howard F Edmunds (RCAF)

Les membres de l'équipage sont enterrés au cimetière de l'église de Saint-Germain-la-Ville. Le samedi 21 avril 2001, leurs sépultures ont ètè visités par des membres de la branche de Redditch de l'Association du Régiment Parachutiste à l'invitation de leurs correspondants Français de L'Amicale Parachutistes. Six rosettes rouges offertes par notre association ont été déposées sur leurs tombes à l'occasion d'une courte cérémonie religieuse conduite par le padre du Régiment Parachutiste. Etaient presents parmi les visiteurs la veuve du Flying Officer R. Tibbs, Mrs Stella Caldwell et son fils. Stella était devenue Membre Amical de notre association quelques temps seulement avant d'apprendre la visite et fut ravie d'y participer. Le Lancaster de son mari avait décollé de Spilsby à 22H53. On pense qu'il a été victime, sur le trajet retour, d'un avion de chasse FW190 appartenant à une unité opérationelle dite "sanglier". (Les unités "sangliers" étaient des unités d'avions de chasse de jour opérant comme des avions de chasse nocturnes et dont les équipages étaient composés de pilotes très expérimentés).
On suppose que le Lancaster explosa pendant l'attaque. Le Sergent JK Chapple, l'opérateur radio, s'est éjecté et a effectué une descente en parachute. Il a finalement échappé à la capture.

L'opération a coûté 24 Lancasters et la vie de 129 hommes au groupe numéro 5. Ces lourdes pertes en vies humaines furent particulièrement mises en exergue dans le titre du livre relatant les trois opérations: "Massacre au-dessus de la Marne". Le plus tragique dans ce sacrifice est que ce lien ferroviaire essentiel pour les Allemands dans le ravitaillement en matériel sur le front de Normandie aurait presque certainement été rétabli en très peu de temps. D'un autre côté, le sacrifice de ces équipages du groupe numéro 5 aurait sans doute contribué à sauver beaucoup plus de vies alliées sur la zone de la bataille de Normandie.

Les Escadrons du 5ème "Bomber Group": Revigny 18/19 juillet 1944: Lancasters

Escadron

Location

pertes

9 Bardney 1
49 Fiskerton 4
50 Skellingthorpe 1
57 East Kirkby 1
61 Skellingthorpe 1
207 Spilsby 3
463 Waddington 2
467 Waddington 2
619 Dunholme Lodge 5
630 East Kirkby 4

Les trois opérations: 41 Lancasters perdus: 231 morts.

Remerciements: RS Winton ISM; Fred Pearce pour sa copie du "Massacre over the Marne": WR Chorley's "Bomber Command Losses of the Second World War" Vol 5, 1944, pour les details des pertes du 207 ème: traduction, Pascal Boucle.

Quelques mots écrits par Frank Haslam, un Membre Amical de l'Association 207, éditeur:

"M. le Maire, Mesdames, Messieurs, chers Anciens Combattants et collègues de l'association du 207ème escadron de la Royal Air Force. Nous sommes ici aujourd'hui parce que j'ai lu dans le livre Massacre au-dessus de la Marne "que l'épouse du Maire de Margny dépose encore des fleurs sur la tombe de l'équipe des aviateurs du deux cent septième escadron."

Nous sommes très reconnaissants de l'honneur que vous avez rendu à nos morts pendant toutes ces années depuis la fin de la deuxième guerre mondiale. On nous dit "Ils sont tombés pour gagner notre libération. C'est simple!". En Angleterre, nous ne connaîssons pas la tristesse et la tragédie d'être occupés.

Donc, aujourd'hui, nous vous disons, tout simplement, "Merci". Merci pour le soin que Margny a apporté à la tombe de nos sept hommes, qui restent dans votre si beau cimetière.

Sept hommes qui restent dans leur jeunesse éternelle."